Vidéo : La pose d’un portail

Résumé

Nous allons ici associer le montage d’une terrasse en bois avec celui d’une pergola qui la couvre. Il est bien évident que ces deux éléments peuvent être installés l’un sans l’autre.

Le matériel

Pour la terrasse :

Un ensemble complet, chevrons de rive, chevrons intermédiaires, lames ainsi que la visserie nécessaire au montage.

Pour la pergola :

Une pergola complète murale ou indépendante avec ou sans extension et l’ensemble de la quincaillerie nécessaire à son montage.

L’outillage

voir ci-contre

1. La terrasse

Le traitement effectué à cœur du bois le rend imputrescible. Il lui procure une résistance durable aux moisissures et aux attaques d’insectes, tels que les termites par exemple. Les lames disposent d’une face striée antidérapante et d’une face lisse, le montage peut s’effectuer indifféremment en laissant l’une ou l’autre des faces apparentes. Les lames de la terrasse que nous allons installer s’emboîtent bout à bout par un système languette/rainure qui confère à l’ensemble une parfaite rigidité. Dés réception, il est fondamental de stocker l’ensemble des pièces de bois à l’abri de l’humidité et du soleil, dans un lieu ventilé, de préférence proche du lieu de montage.

La préparation

Sur un sol en dur, dallé ou en béton par exemple la terrasse peut se poser directement à condition qu’une légère pente permette à l’eau de s’évacuer en cas de pluie. Sur un sol en terre ou en herbe, la surface à besoin d’être préparée.

La couche de terre végétale doit être ôtée. Lors du choix du terrain, pensez que celui-ci devra être de niveau une fois la préparation terminée. Si le terrain est herbeux, utilisez un désherbant puis ôtez les herbes sans oublier d’extraire leurs racines. Vérifiez la planéité du sol à l’aide de la règle et du niveau. Tassez les parties trop hautes et comblez les creux. Étendez la bâche sur la surface. Si la bâche est plus grande que la terrasse, vous la couperez ultérieurement. La bâche empêche la repousse de l’herbe tout en laissant l’eau s’évacuer. Avant de recouvrir la bâche de sable, il est conseillé de consolider le support avec un empierrement stabilisé et damé. Cette précaution est obligatoire sur les terrains meubles, comme les sols argileux par exemple. Recouvrez d’une couche de quatre centimètres de sable fin. Utilisez à nouveau la règle et le niveau pour contrôler la planéité de la couche de sable.

Réalisation de l’ossature extérieure

Si possible, réalisez votre montage à côté de la surface sablée pour éviter de déstructurer la zone préparée. Assemblez, bout à bout, deux lames de deux mètres. Mesurez la longueur exacte de ces deux lames assemblées, sans tenir compte des languettes. Le bois s’adaptant aux conditions climatiques, il est indispensable de mesurer cette longueur qui, peut légèrement varier suivant votre zone d’habitation. Le résultat trouvé est la longueur exacte de l’intervalle intérieur de votre terrasse. Alignez au sol, côte à côte, 24 lames. Mesurez la largeur totale. Ajoutez au moins un millimètre a par lame pour prévoir un certain jeu. Le résultat trouvé est la largeur intérieure de votre terrasse. Vous devez maintenant réaliser les coupes et les assemblages des chevrons de rive qui vont former l’ossature de votre terrasse. Toutes les coupes de raccordement doivent être réalisées à 45°. Il est conseillé de les tracer à l’avance sur les chevrons. Attention : le report des mesures de longueur et largeur doit s’effectuer sur le bord intérieur et supérieur du chevron de rive. Prenez particulièrement garde au sens des coupes. Montez ensuite tous les chevrons de rive afin de réaliser la structure extérieure de la terrasse. Chaque point de fixation s’effectue à l’aide de deux vis de 4 X 60.

Réalisation de l’ossature intérieure

La terrasse que nous installons est constituée d’un cadre à l’intérieur duquel des chevrons supportent les lames. Les chevrons se posent dans le sens de la largeur, c’est-à-dire perpendiculairement aux lames. Sept rangées de chevrons sont nécessaires à la réalisation de l’ossature interne de la terrasse. Mesurez la longueur exacte de chaque rangée de chevrons. Réalisez les extensions à l’aide de coupes à 45° comme précédemment. Utilisez deux vis par coupe. Alignez les chevrons intermédiaires à leur place.

Espacement et fixation des chevrons intermédiaires

Commencez à l’une des extrémités de l’ossature. Positionnez une lame de 2 m. Puis une lame de 50 centimètres prolongée par une lame de 1mètre. Positionnez ensuite une lame de 1mètre. Et enfin une lame de 50 centimètres seule. Faites coïncider les lames avec les chevrons intermédiaires. Chaque extrémité de lame arrive au milieu du chevron. Vissez chaque chevron intermédiaire sur le chevron de rive à l’aide de deux vis 4 par 60. Répétez l’opération sur l’autre moitié. Vissez les autres extrémités des chevrons en vérifiant l’équerrage.

Pose et fixation des lames

Positionnez toutes les lames sans les fixer la face striée ou lisse étant visible selon votre choix. Posez une première rangée de deux lames de 2 mètres. Une deuxième rangée de 2 lames de 1 m plus une lame de 2 mètre. Une troisième rangée de 1 lame de 50 centimètres plus 3 lames de 1 mètre plus 1 autre lame de 50 centimètres. Puis reprenez comme pour la première rangée et ainsi de suite. Lorsque toutes les lames sont posées, réglez les espacements en les répartissant sur toute la surface. Vissez les lames sur chaque chevron à l’aide de deux vis de 4 par 60. Réalisez une fixation à chaque intersection entre une lame et un chevron

2. La Pergola
Avant le montage

Il existe deux types de pergola selon que vous souhaitiez la monter en appui contre une façade ou de manière indépendante. Nous allons ici monter une pergola indépendante, le montage d’une pergola murale sera expliqué par un schéma. Placez les pièces au sol tel que sur le schéma de la notice de montage.

Le montage

Débutez le montage par la base des poteaux 90 par 90. Déterminez l’emplacement des trous de vissage. Ceux-ci se trouvent aux emplacements indiqués sur la notice de montage. Pour plus de facilité, vous pouvez procéder en posant la platine contre le pied du poteau, parallèlement à l’encoche. Marquez deux emplacements de vis en diagonale. Placez la platine sur la face opposée. Marquez les deux autres emplacements. Percez en tenant la perceuse bien verticale et sans traverser le montant. Fixez les abouts aux traverses hautes à l’aide des vis VBR 7 par 100 puis fixez l’ensemble sur les poteaux de pergola à l’aide des vis Inox 6 par 80. Fixez les jambettes en vérifiant l’équerrage. Positionnez les 6 cavaliers à intervalles réguliers sur les traverses Fixez les à l’aide des vis VBR 7 par 100. Déplacez le montage à l’emplacement souhaité. Marquez au sol l’emplacement des poteaux. Positionnez les platines sur les marques. Fixez les platines au sol. Positionnez la pergola sur les platines. Fixez les montants sur les platines.

Pergola murale

Réalisez l’assemblage de la traverse haute sur les deux poteaux. Relevez sur la notice la distance entre les poteaux et le mur et tracez la au sol. Repérez sur la ligne les emplacements des deux platines espacées de 1 mètre 80. Vissez les platines au sol puis la pergola sur les platines. Tracez l’emplacement de la traverse murale à la hauteur indiquée par la notice. Vérifiez l’horizontale au niveau à bulle. Fixez la traverse au mur à l’aide des systèmes de fixation correspondant au matériau. Posez les cavaliers à espaces réguliers. Fixez les aux deux extrémités.

Entretien

Il est toujours possible d’agrandir une pergola qu’elle soit de façade ou indépendante à l’aide de pergolas additionnelles. Le nettoyage par jet haute pression n’excédant pas 100 bars est possible ainsi que l’emploi d’un nettoyant approprié au bois. Le bois de la terrasse et de la pergola est imputrescible et peut donc être laissé tel quel. Une finition lasure peut cependant en renforcer la protection contre les agressions climatiques telles que les ultra violets et l’humidité.