Vidéo : Appliquer une cire murale

Résumé

Le matériel et l’outillage

De la peinture pour sous couche ou couche d’impression si votre support n’est pas peint ou s’il n’est pas absorbant. Du papier de verre si votre support est laqué brillant ou satiné. De l’enduit à cirer. La quantité nécessaire dépend de l’importance du relief que vous souhaitez donner à votre structure. De 1 Kilo à 1 Kilo 5 par mètre carré.

Outils : voir ci-contre.

La préparation du support

Votre support doit être sain, c’est à dire qu’il ne doit ni s’effriter, ni être humide. Dans le cas contraire, vous devez le traiter avant toute opération. Il n’est pas nécessaire que votre support soit parfaitement lisse, les enduits à cirer ayant pour avantage de dissimuler les petits défauts des murs. Il est cependant conseillé de reboucher les trous importants et les fissures avec un enduit de rebouchage classique.

La sous-couche

Appliquez sur votre support une couche d’impression spécifique, antitache. Cette première couche est la sous couche, appelée aussi “couche d’impression”. Seule la présence d’une ancienne couche de peinture peut vous dispenser de la sous-couche. Cette ancienne couche doit être granuleuse et mate. Ainsi les laques doivent-elles être “matées“ par lessivage et ponçage. La sous couche va permettre l’accrochage de l’enduit. Elle va aussi isoler le support qui ne sera pas imbibé par l’enduit et qui ne lui transmettra pas non plus d’éventuelles taches. Attendez le séchage complet de la sous-couche avant toute nouvelle opération.

L’enduit.

L’enduit que nous allons utiliser pour notre démonstration est livré “prêt à l’emploi”.Certains enduits demandent à être mélangés après addition d’eau. L’enduit que nous avons choisi se passe au rouleau alvéolé. Ce rouleau permet une bonne répartition de l’enduit. Laissez l’épaisseur de deux doigts entre chaque bande croisée, terminez dans le même que celui que vous avez commencé. Ici de haut en bas afin de répartir uniformément la charge. Certains autres enduits se passent directement à la taloche plastique. Il vous faut ensuite faire un essai de structure. Pour trouver cet effet, n’enduisez qu’une petite partie d’un mur, de préférence situé dans un coin discret de la pièce, puis donnez sa structure à l’enduit

– soit à l’aide du rouleau, vous obtiendrez alors une surface régulièrement structurée.

– soit à la spatule, avec des mouvements plus ou moins amples et accentués.

– soit avec d’autres outils, des éponges, ou même vos doigts.

Votre imagination, l’outil, la force et l’amplitude de vos gestes offrent une multitude de possibilités. Le séchage lent de l’enduit vous laisse tout loisir pour corriger vos erreurs et affiner vos résultats. Lorsque vous êtes parvenu à obtenir la structure que vous désirez, raclez l’enduit et entraînez vous à plusieurs reprises sur la même surface. Vous devez maîtriser l’effet et obtenir systématiquement le même résultat. Vous pouvez alors vous attaquer à un mur entier. Commencez par les murs les moins en vue afin d’affiner encore votre tour de main. Lorsque vous avez terminé, recouvrez d’enduit de la même façon que vos murs une planche non lisse ou une grande feuille de carton. Cette surface vous permettra plus tard de faire des essais de cire. Votre enduit doit maintenant sécher 24 heures.

Il est préférable que la pièce ne soit pas surchauffée et surtout bien ventilée. Vos outils sont nettoyables à l’eau.

La cire

La cire murale n’est pas une cire classique mais un produit élaboré qui ne craint pas l’eau ne jaunit pas ni ne s’encrasse. La cire que nous utilisons ici est prête à l’emploi, elle se passe au pinceau ou au chiffon. La cire murale existe en plusieurs couleurs. Elles sont miscibles entre elles, dans la même marque, pour permettre d’obtenir une infinité de nuances. Faites vos premières armes sur votre surface d’essai avant de vous lancer. Recouvrez votre enduit de cire, soit au pinceau… soit au chiffon. Comme vous le voyez sur ce schéma, la cire s’accumule dans les creux donnant ainsi une couleur plus soutenue. Si vous passez le pinceau dans un seul sens, la cire ne s’accumulera que sur un seul côté. Si vous le passez dans les deux sens, elle s’accumulera des deux côtés… Si vous passez un chiffon en tournant, la cire emplira tous les creux. Vous pouvez retirer de la cire à certains endroits avec des chiffons propres. Lorsque vous êtes satisfaits de l’effet rendu, commencez par les murs les moins en vue pour affiner votre tour de main. Lorsque vous avez terminé, laissez sécher au moins 24 heures. Les outils utilisés pour passer la cire doivent être nettoyés au white-spirit. Une fois sèche, la cire prend un aspect mat. Vous pouvez alors la lustrer en l’essuyant au chiffon pour lui donner un aspect satiné.

Entretien

La cire est lavable et peut donc être nettoyée régulièrement à l’aide d’une éponge humide. Il est toujours possible de passer une nouvelle cire sur l’ensemble pour raviver ou changer la couleur. La cire que vous avez utilisée peut aussi être employée pour décorer n’importe quelle surface mate, utilisée sur du bois brut par exemple, elle le colore sans en dissimuler les veines.